Étude prospective sur les accidents de décompression ostéomyoarticulaires en plongée de loisir: leurs facteurs de risque et leur potentiel évolutif en ostéonécrose dysbarique - SSA - Service de santé des armées Access content directly
Journal Articles Science & Sports Year : 2007

Étude prospective sur les accidents de décompression ostéomyoarticulaires en plongée de loisir: leurs facteurs de risque et leur potentiel évolutif en ostéonécrose dysbarique

Abstract

Objectifs L'ostéonécrose dysbarique est une complication osseuse associée à des expositions prolongées et répétées en environnement hyperbare et la corrélation avec un accident de décompression ostéomyoarticulaire antérieur reste un sujet controversé. Après avoir évalué les principaux facteurs de risque des accidents ostéomyoarticulaires chez les plongeurs sportifs, l'objectif de l'étude est de déterminer leur potentiel à évoluer précocement en ostéonécrose. Méthodes L'ensemble des accidents de décompression ostéomyoarticulaires, pris en charge entre octobre 2004 et novembre 2005 dans l'un des trois centres hyperbares désignés de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, a bénéficié de façon prospective d'un recueil standardisé d'informations, et le cas échéant d'une exploration secondaire par imagerie par résonance magnétique (IRM) à la recherche de remaniements osseux de nature ischémique. Résultats Onze accidents de décompression ostéomyoarticulaires ont été recensés parmi les 129 accidents de plongée pris en charge durant la période considérée (soit 8,5%). Ils touchent principalement l'épaule (81%) et concernent essentiellement des plongeurs expérimentés après une plongée profonde à l'air (90%), associée plus d'une fois sur deux à une précédente plongée 12 heures auparavant. L'âge moyen est de 38,5 ans pour un index de masse corporelle moyen de 27,1 kg/m2. Toutes les plongées ont été contrôlées par ordinateur sans faute de procédure. Dix plongeurs (90%) ont pu bénéficier d'une exploration par IRM dans les semaines qui ont suivi l'accident, mais seulement un plongeur (10%) présentait des lésions caractéristiques d'ostéonécrose. Conclusion Cette étude préliminaire montre que la survenue d'accidents de décompression ostéomyoarticulaires en plongée de loisir est associée à des conditions de plongées particulièrement saturantes pour l'organisme, mais également à des facteurs favorisants individuels qu'il convient de préciser par d'autres études. Le risque de voir se développer une ostéonécrose dysbarique sous-jacente après un accident de ce type apparaît cependant faible.
Fichier principal
Vignette du fichier
article_bend_et_OND_science_et_sport_2007_GEMPP.pdf (173.51 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

ssa-00246539 , version 1 (07-02-2008)

Identifiers

  • HAL Id : ssa-00246539 , version 1

Cite

Emmanuel Gempp, Olivier Simon, Jean-Eric Blatteau, Christophe Peny, J. Durand-Gasselin. Étude prospective sur les accidents de décompression ostéomyoarticulaires en plongée de loisir: leurs facteurs de risque et leur potentiel évolutif en ostéonécrose dysbarique. Science & Sports, 2007, 22 (5), pp.232-237. ⟨ssa-00246539⟩

Collections

SSA
450 View
981 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More